Émilie la pilule et le stérilet

 » J’ai commencé ma première pilule à l’âge de 18 ans. On me l’a prescrite suite à des règles très douloureuses, au point d’être pliée en deux et de ne plus pouvoir bouger les 3 premiers jours. Mon médecin traitant me prescrit trinordiol… Très mauvaise expérience, après 2 semaines de prises, je ne mange plus, suis irritable, sur les nerfs, nausées, vertiges. Le médecin me dit de continuer, qu’après tout, il n’y a qu’une chance sur 100 que ça ne me convienne pas. 2 mois plus tard et 7 kg en moins, j’arrive à m’y faire. Fini les douleurs pendant les règles, le rêve, c’est un peu la révolution pour moi!
Les années passent et un jour problèmes de tachycardie. Mon nouveau médecin me fait des analyses, en conclu que c’est la pilule, qu’il faut l’arrêter d’urgence. Tout rentre dans l’ordre quand je l’arrête. Effectivement je m’aperçois que je suis moins irritable mais n’y prête pas attention.. Je fais sans elle et les douleurs de règles reviennent. Les années passent, je fais attention : protection obligatoire et puis, après quelques années avec mon chéri, on décide d’avoir notre fille.
Je deviens maman à 25 ans. Forcément après l’accouchement on vous bassine avec la contraception. Je me dis qu’après ma mauvaise expérience de pilule je tente le stérilet Mirena. Deux ans après sa pose, et après beaucoup de rdv chez la gyneco pour douleurs aux ovaires, grosseurs à la poitrine, mon médecin traitant me fait passer une écho et se rend compte que des kystes relativement gros se sont formés. Retrait du Mirena et rebolote on me colle sous pilule pour résorber tout cela . La première me fait l’effet de la trinordiol, je change donc. La deuxième même effet mais en moins fort puis la troisième à l’air de coller. Deux ans passent et ça y est les symptômes reviennent. Mastose a la poitrine, kystes au ovaires, mal être, sur les nerfs, plus de libido… Le Chaos total…. Expliquez ça à votre gyneco qui vous rigole au nez, à votre médecin qui écoute mais n’a pas l’air de me croire… Et ça empire. On se prend la tête à la maison, j’ai l’impression de ne plus être maître de mon corps. Il n’y a que la première semaine de plaquette où je suis bien et à compter de la deuxième, tout recommence. Les nausées, les pleurs, la totale !

J’en parle à mon chéri mon souhait de l’arrêter , il me soutient. J’hésite encore.. Puis je lis des articles et décide de tout arrêter sans en parler au corps médical puisque tout le monde a l’air de me prendre pour une folle. Et depuis, vous savez quoi, je REVIS ! J’ai repris le contrôle de mon corps, ma libido. Finis tous ces symptômes. Les règles sont douloureuses mais supportables. Un seul cachet pour calmer la douleur si elle est trop forte et c’est fini. Je n’empoissonne plus mon corps. Je me sens bien. Et oui je ne prends plus la pilule, ni un autre moyen de contraception. Toutes ces hormones m’ont détraqué. Beaucoup me regardent avec de grands yeux du style : mais ça va pas, comment tu fais ? Nous faisons attention simplement. Quelques petites contraintes mais ce n’est rien à côté de l’enfer des hormones. J’ai 30 ans et je suis bien mieux dans ma peau depuis l’arrêt de ma contraception.« 

Émilie

Mon article sur la pilule ici : La pilule contraceptive

Un commentaire sur “Émilie la pilule et le stérilet

  1. Très beau témoignage ! C’est dingue comme le corps médical ne prend pas ce sujet au sérieux et le mal-être de nombreuses femmes… Il n’est pas compliqué de vivre sans contraception il faut juste qu’on nous apprenne comment fonctionne notre corps 😊
    Cindy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s