« Garder mon sourire même devant ses soupirs »

Pour décrire un peu ma situation avec ma maman, depuis quelques années je dirais que c’était tendu ! De mon côté j’ai toujours eu l’envie d’aller la voir ou de l’appeler pour partager le maximum de moments avec elle, mais à peine passé la porte je la voyais soupirer, de mauvaise humeur, très négative, elle se braquait à chaque conversation, ne voulait rien entendre et s’énervait rapidement ! Ça finissait quasiment toujours de la même façon : Je commençais à m’agacer aussi, le ton montait, les larmes aussi etc.… Des moments qui engendraient donc de grandes souffrances en moi et je pense, enfin je suis même sûre, pour elle aussi.

Mais depuis quelques mois je me suis dit stop !  Je ne voulais plus de cette souffrance. Sauf que je ne me voyais pas couper les ponts ma mère. Ce n’était pas possible pour moi. Alors je me suis dit pourquoi ne pas essayer de ne rien dire quand elle est agacée comme ça et dans le négatif. De ne pas le dire ce que j’avais pour l’habitude de lui dire « tu es toujours de mauvaise humeur, pk tu t’en prends à moi etc… » Parce que j’ai vu que ça finissait toujours de la même sorte ; pas bien du tout ! J’ai donc décidé de faire abstraction de tout ça et de garder ma bonne humeur, mon sourire, ma joie de vivre coûte que coûte, même devant ses soupirs et les événements. Ce n’était pas simple, j’ai dû beaucoup prendre sur moi mais aujourd’hui je suis tellement heureuse que cela ai fini par payer. Les tensions sont apaisées grâce à ce comportement que j’ai maintenant face a la situation. Ma maman s’agace de moins en moins, elle est de plus en plus patiente. Elle me propose même que l’on se voit et que l’on fasse des activités ensemble. Cela n’était pas arrivé depuis des années ! Il y a encore du chemin mais nous sommes en train de retrouver une complicité.

Alors tout cela m’a vraiment permis de me rendre compte que notre comportement face a une situation pouvait vraiment faire changer celui d’une personne. Je pensais que le fait de lui répéter à tout-va qu’elle n’agissait pas bien, qu’il ne fallait pas s’agacer comme ça etc. allait lui faire réaliser quelque chose, mais non ça n’a fait qu’amplifier la situation. A partir du moment où j’ai commencé à ignorer tout ça et à avoir le comportement que j’aurais voulu qu’elle ait envers moi, finalement là tout s’est apaisé.

Elle est de meilleure humeur, elle ne s’agace plus à tout-va. J’espère maintenant que tout ira en s’arrangeant encore et encore.

D. 28 ans

One Reply to “« Garder mon sourire même devant ses soupirs »”

  1. Je me retrouve dans la situation que tu décris. Ma maman est en dépression et ça reste quelque chose de compliqué à gérer. Je la comprends. Mais je suis en dépression aussi et elle, elle a du mal à me comprendre. Elle me rit parfois au nez (comme si elle était la seule dans cette merde). En contrepartie quand elle est de bonne humeur, elle essaye de se faire pardonner. Je l’aime, c’est ma maman mais parfois elle est vraiment toxique pour elle, comme pour nous. ❤️

Commentaires fermés