Le pardon avec Fanny

Le pardon, ou comment faire table rase du passé pour retrouver sa paix intérieure et parfois les personnes que l’on aime. 

En 2006 j’ai rencontré A. pendant mon 1er Stage du BAFA, j’avais 18 ans et je me suis reconnue dans cette fille, elle était pétillante et me donnait le sourire. De ce stage est née une grande amitié, je la considérais comme une de mes meilleures amies. Elle connaissait toute ma vie, toutes mes peines et tous mes secrets, on partait en vacances ensemble et à deux on se sentait bien, animées souvent de la même folie, nos vies se ressemblaient, on se comprenait. 

Mais en 2012 j’ai senti un changement, de l’éloignement, des non-dits, un manque de communication, ajoutez à cela des personnes mal intentionnées qui y mettent leur grain de sel :  ça a fini par exploser. Il y a eu le mensonge de trop, la trahison de trop et tout s’est enchaîné, de l’amour à la haine il n’y a qu’un pas et mon ego m’a transformé, il m’a fait rentrer dans une rage telle que mon cœur s’en est brisé.  Mon amour s’est littéralement transformé en haine allant jusqu’à exprimer des choses d’une violence que je ne me connaissais pas.

Nous ne nous sommes plus parlé pendant 6 ans… 6 longues années où elle a essayé parfois de revenir vers moi, mais ma colère et ma rancœur m’aveuglaient… Je ne lui donnait aucune chance.

J’ai pleuré pendant 6 longues années en entendant son nom, en voyant des photos, j’ai pleuré car ma rancœur me faisait mal. Mais malgré tout je refusais de baisser les armes, j’ai pleuré 6 ans car le lien n’était pas rompu, j’y pensais tous les jours, et ce lien me faisait mal car ce lien c’était de la haine. Quand on a la haine on oublie pas, au contraire on ne peut pas oublier…

Il y a un peu plus d’un an j’ai traversé une période assez dure dans ma vie qui m’a fait me pencher vers le développement personnel, j’ai lu beaucoup sur le sujet, j’ai regardé des reportages, et j’ai fait des rencontres qui ont changé ma vision de la vie, ma vision de moi-même, j’ai trouvé quelques clefs qui m’ont aidé à guérir et qui m’aident encore.

Parmis ces clefs il y a eu le pardon. 

Et puis comme un petit miracle, c’est à ce moment-là que A. est encore une fois revenue vers moi. Elle m’a dit « on repart à zéro ? » et cette fois mon âme n’a pas hésité une seconde, quand j’ai acquiescé le poids que j’avais depuis 6 ans sur mon cœur s’est envolé. Je me suis rendue compte que la seule personne à qui je faisais du mal en étant rancunière c’était à moi. J’ai revu mon amie et dès les premières secondes c’est comme si rien n’avait changé, je dirais même que l’on s’aime encore plus fort qu’avant. Aujourd’hui plus qu’une amie sa présence est vitale dans ma vie, nous n’avons plus besoin de parler pour nous comprendre, nous vivons aujourd’hui à 500km l’une de l’autre mais elle est présente à chaque seconde dans mon cœur, elle y a toujours été présente, c’est juste qu’aujourd’hui elle ne me fait plus mal au contraire. Je lui ai demandé pardon, elle m’a pardonné et je l’ai pardonné.

Après ce pardon plus que fructueux pour moi j’ai décidé de régler toutes mes rancœurs du passé, j’ai pardonné à ceux qui m’ont fait souffrir, parfois même sans rien leur dire mais en acceptant ce qu’il s’était passé et en n’en tirant le positif. Puis j’ai demandé à certaines personnes de m’accorder leur pardon pour des choses que j’ai commises et qui les ont blessées.

Aujourd’hui le pardon est pour moi un mode de vie, j’essaye au maximum de ne pas garder de rancunes, et de faire en sorte de ne plus me sentir coupable de quoi que ce soit, de voir le positif dans chacune des situations, dans chacune de mes rencontres. Vous n’êtes pas obligés de faire rentrer les personnes en question à nouveau dans votre vie pour pardonner. On peut pardonner quelqu’un et le laisser s’en aller car on considère qu’il n’a plus de place dans notre vie, on peut pardonner quelqu’un en se le disant juste à soi-même, si cela aide à apaiser notre cœur et notre âme. Il ne faut pas oublier que pardonner ne veut pas forcément dire que vous avez eu tort, pardonner signifie que vous ne voulez plus que cela ait un impact négatif sur votre vie et sur vos émotions. Le pardon vous ne le faites pas pour les autres vous le faites vraiment pour vous, on me l’a souvent dit avant et je l’ai compris par moi-même depuis peu. Une fois que l’on a compris cela plus rien ne peut nous atteindre.

Une fois que vous avez fait table rase de votre passé et que vous avez pardonner les gens autour de vous, il reste encore à pardonner la personne qu’il est le plus dure à pardonner pour toutes ses erreurs du passé qui vous ont fait souffrir… Cette personne c’est vous-même. Quand vous y arriverez, vous serez invincible.

Fanny MALE

One Reply to “Le pardon avec Fanny”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s